Site icon L'Aindinoise, la cyclosportive du Département de l'Ain

L’épreuve

L’Ain, terre de vélo et paradis des cyclistes !

La troisième édition de l’Aindinoise, la cyclosportive du Département de l’Ain, se profile samedi 15 juillet 2023 ! Dans le sillage des coureurs professionnels, l’Aindinoise emprunte quasiment le même parcours que l’étape du Tour de France, Châtillon-sur-Chalaronne – Grand Colombier, qui se déroulera la veille, vendredi 14 juillet.

125 km et 2 600 m de dénivelé positif

L’Aindinoise 2023 aura la particularité de s’élancer du Parc des Oiseaux à Villars-les-Dombes pour retrouver le parcours de la 13e étape du Tour après seulement quelques kilomètres de mise en jambes. Les participants prendront ensuite la direction du Bugey, avec un final au sommet du Grand Colombier (1 501 m d’altitude), l’un des cols les plus durs de France et emblématiques de la Grande Boucle.
Au total, ce sont 125 km et 2 600 m de dénivelé positif qui s’offrent aux concurrents, pour vivre pleinement l’expérience de la course, dans la roue de Tadej Pogacar ou Julian Alaphilippe.

D’où vient ce nom ?

L’Aindinoise tient son nom du gentilé adopté par les habitants de l’Ain en 2018, les Aindinois. Pour la troisième année consécutive, l’Aindinoise a pour vocation de contribuer à la promotion du département de l’Ain et de proposer aux cyclosportifs de rouler sur les traces des géants du Tour de France.

La cyclosportive l’Aindinoise est une épreuve cycliste chronométrée organisée par le Département de l’Ain et Alpes Vélo, avec l’appui technique de l’Union cycliste Culoz-Belley et du Comité d’organisation du Tour de l’Ain.
L’Aindinoise est inscrite au calendrier de la Fédération Française de Cyclisme.

 

Quitter la version mobile